L'aéronautique militaire en photos

       

  Page modifiée le 30 décembre 2013            

 

                                                                                                                                                                L'Escadron de Chasse 1/7 "Provence"

 

    Le Groupe de Chasse 1/7 crée à Dijon en octobre 1932 reprend les traditions de 2 escadrilles de la Première Guerre : les SPA 15 et SPA 77, créée respectivement le 22 août 1912 à Reims et le 19 septembre 1916 à Bron. Equipées, au début de la guerre, de MS Parasol et de Nieuport 17, les deux escadrilles terminent celle-ci sur Spad. Le 1er janvier 1920, le groupement de chasse n° 2 est rebaptisé 2e régiment d’aviation (chasse) et la SPA 15 en devient la 4e escadrille, toujours sur SPAD XIII. En 1922, elle est transformée sur Nieuport 29 et touche quelques SPAD 20 biplaces pour une durée limitée. Le 1er janvier 1924 intervient la création du 32e régiment d’aviation (mixte) à Dijon-Longvic auquel est rattachée l’ancienne SPA 15, qui en devient la 5e escadrille. Au début de l’année 1929, le casque de Bayard est peint sur les flancs d’un nouvel avion de chasse : le Wilbault 7. C’est loin d’être un succès, l’appareil étant interdit de vol fin 1929 pour de graves défauts de structure.

     Le 1er octobre 1932 à Dijon,  naît la 7ème Escadre de Chasse, composée de 2 groupes dont le Groupe de Chasse 1/7 auquel sera rattachée la SPA 15 (1ère escadrille).  Entre-temps (juin 1930), l’escadrille a été transformée sur Wibault 72 qu’elle conserve jusqu’à octobre 1933.

    La Spa 77 (2ème escadrille du GC 1/7) quant à elle sera successivement  dotée de Spad XIII , puis Spad 81 (septembre 1924), Gourdon-Lesseure 32 (janvier 1929) et rejoindra la SPA 15 au sein du GC 1/7 le 1er octobre 1932.

    Fin octobre 1933, le groupe  passe sur Morane Saulnier MS 225, appareil qui restera fort apprécié par les pilotes. Il touche quelques D.500 en janvier 1937, vite remplacé par le Blériot-Spad 510 en mai 1937 qui ne restera qu'une année puisqu'en mai 1938, le 1/7 entame sa  transformation sur MS 406 qui s'achève en janvier 1939. 

    Le groupe de chasse 1/7 quitte Dijon le 26 janvier 1939 pour la Tunisie (El Aouina) et forme avec le groupe de chasse 1/6 " l’escadre de marche de Morane 406 d’Afrique du Nord ". Le groupe est à Alger-Maison Blanche en octobre 1939; il i'installe à Rayak le 6 mars 1940. Le 1/7 ne participera  pas à la bataille de France. Après l’armistice de juin 1940, une partie des pilotes (dont le capitaine Jean Tulasne) part pour l’Egypte afin de protéger cet allié de l’invasion italienne. Il ne se passera rien avant le 8 juin 1941 et le début de la campagne de Syrie qui voit les MS.406 affronter l’aviation britannique. Le conflit cesse le 14 juillet et le I/7 aura remporté trois victoires pour la perte de trois pilotes.

    Le groupe est cité à l’ordre de l’armée et obtient la Croix de guerre 39-40 avec palme. Il est dissous une première fois le 4 octobre 1941. Reformé sur le terrain de Bone (Algérie) le 16 septembre 1943, le groupe, organisé sur le modèle anglais devient le squadron 328. Intégré au sein du "Coastal Command" britannique, il est placé sous les ordres du capitaine Dorance et participe avec ses Spitfire MK VB à la campagne d’Afrique du Nord jusqu’au 30 avril 1944. Puis, sur Spitfire Mk. IX, il participe à la libération de la France depuis la Provence. Lors de la campagne de Corse en mai 1944, le groupe effectue des missions le long des côtes méditerranéennes, c’est à cette période qu’il est baptisé " PROVENCE ". Il se pose en France (Istres) le 3 septembre 1944. D'autres terrains suivront ((Bron, Dijon, Luxeuil, etc..). Depuis sa reconstitution de 1943, le groupe " PROVENCE " totalise 4 392 sorties de guerre et a obtenu 17 victoires. Il termine la guerre à Stuttgart, après avoir remporté treize victoires confirmées pour la perte de trois pilotes à l’ennemi.

     Le groupe est transféré en Indochine en novembre 1945 pour voler sur...Nakajima Ki 43 "Oscar" très rapidement remplacé par des Spitfire en février 1946 ! Il retourne en Allemagne le 1er octobre 1946. Le 1/7 passe sur P47D à partir du 27 septembre 1950 qu'il garde peu de temps car dés novembre 1953, l’escadron reçoit ses premiers DH 110 Vampire. En avril 1953, il passe sur Mistral (Vampire construits sous licence dotés d'un réacteur plus puissant). 

    De 1955 à 1960, le 1/7l participe à de nombreuses missions au cours de la guerre d'Algérie  puis se transforme sur Mystère IV A  à partir de mars 1961 sur la base de Dijon et retourne en AFN. L'Afrique est quittée le 25 octobre 1961, le 1/7 s'installant à Metz.                                                                             

Mystere 4 133 7AE.jpg (69760 octets) MYSTERE 4  116 PROVENCE.jpg (69912 octets)
Mystère IVA n°133 et l'insigne 

de la SPA 15 vu à Reims  le 14 juin 1970. Ph. P. Lesieutre, coll. YF

Le n° 116 et l'insigne de la SPA 77 en octobre 1972. Coll. YF

      Le 1er décembre 1961, l’escadron de chasse 1/7 " PROVENCE " est dissous à Metz Frescaty. Cependant, à Nancy-Ochey est créée la 7ème brigade aérienne qui comprend notamment l’escadron de chasse 1/7 " SAINTONGE ". Courant mars 1962, le 1/7 redevient ce qu’il était. Il est composé à nouveau des  SPA 15 et SPA 77.

    Sa mission principale est la mise en condition opérationnelle des jeunes pilotes sortant de l’école de chasse de Tours.

    Jusqu’à sa transformation sur Jaguar (printemps 1972) et son déplacement sur la base aérienne 113 de Saint-Dizier, le 1/7 est chargé du mûrissement des pilotes de chasse avant leur passage sur Mirage III.

    Le 24 mai 1973, l’escadron arrive officiellement à Saint-Dizier avec 4 Jaguar A et 2 Jaguar E. L’escadron participe alors aux opérations en Mauritanie, au Tchad et à la mission préstratégique de la Force aérienne tactique. Les années 1980 sont marquées par la participation de plusieurs pilotes à l’exercice "RED FLAG" aux Etats-Unis.                                                                                        

PROVENCE E8 73.jpg (70789 octets) PROVENCE jag e 7 HH.jpg (83257 octets)
Mai 1973, transfo sur Jaguar, ici le E8/7-HC tracté. Tout neuf, il porte la peinture très brillante appliquée au début de la carrière de l'avion. Coll. YF Le n° E10/7-HH sur le parking du  1/7 en mai 1974. Coll .YF
   

    En janvier 1990, les pilotes de l’escadron de chasse 1/7 sont envoyés  en Arabie Saoudite pour l’opération " DAGUET " où il effectue des missions de bombardement conventionnel au Koweït et en Irak sur des appareils de la 11ème Escadre de Chasse. 

    Il perd sa mission nucléaire préstratégique en septembre 1991 pour l’assaut classique avec bombes, canons et roquettes. Il effectue alors de nombreuses missions sur les territoires d’opérations extérieures : Afrique, Turquie, Bosnie. Tout en gardant sa mission d’assaut conventionnel, le " PROVENCE " se voit confier en août 1994 une mission d’assaut anti-radar avec l’AS 37 Martel.

    En décembre 1996, le 1/7 reçoit officiellement les traditions de sa troisième escadrille : SPA 91, "Aigle empiétant une tête de mort". Il récupère la mission anti-radar avec missile MARTEL, en juillet 1996, ceci jusque fin '97. Il sera ensuite utilisé pour des missions d'attaque plus conventionnelles avec des bombes guidées par laser, notamment lors de détachements à Istrana, toujours assurés à l'heure actuelle (3 avions).

    En juin 2001, l'escadron récupère quelques Jaguar E du 2/7 (dissous avec le 3/7, le 8 juin) et un du CITAC, ainsi que des Alphajet. 

    En mai 2003, l'escadron fête les 30 ans de service du Jaguar. Première unité à voler sur ce chasseur-bombardier, elle est la dernière à encore l'utiliser. 

    Le 1er juillet 2005, le Jaguar quitte le service. Le 1/7 "Provence",  encore doté de quelques Alphajet, attend donc l’arrivée du Rafale. L'escadron est  déclaré opérationnel sur le nouvel avion de combat  le 27 juin  2006. 3 avions sont  détachés de mi-mars à fin juin  2007 sur la base de Douchambé (Tadjikistan) pour mener des opérations au-dessus de l'Afghanistan.

L'escadron déplore sa 1ère perte le 6 décembre lorsqu'un Rafale biplace percute une zone boisée en Corrèze, le capitaine E. Moriuser, seul à bord, ne s'éjecte malheureusement pas . Outre ses premières sorties opérationnelle au dessus de l'Afghanistan, le "Provence" s'illustre lors des 'opérations "Harmattan" au dessus de Lybie et "Seval" au dessus de Mali. Suite à la dissolution du 1/12 "Cambrésis", le "Provence" récupère les traditions de la SPA 162"Tigre" en 2012. Il perd la la SPA 91 qui rejoint le 2/30 "Normandie Niémen" à Mont de Marsan. 

Sources :   Escadron 1/7 "Provence, notes persos, CJ Ehrengardt par courriel.

PROVENCE  a56.jpg (64448 octets) PROVENCE  E16 FINALE.jpg (51016 octets) PROVENCE A23  Daguet finale.jpg (68240 octets)
Le n° A56/HI vu à St-Dizier en octobre 1982 armé de 3 bombes de 250kg. L'avion sera détruit le 6 novembre 1989.  Coll.YF Le biplace E16 surpris le 10 avril 1991. L'avion sera perdu le 22 mars 1995. YF Quelques Jaguar de la '7' avait reçu le camouflage Daguet, mais le conflit s'est achevé avant leur transfert. Le A23/HK est vu ici au cours du mois d'août 1991. YF
     

 

 

1992-60ansSPA15 rec mon site.jpg (84357 octets) jag 124 HN  sable finale.jpg (60931 octets) JAGUAR A 97 sable se pose.jpg (68124 octets)
Octobre 1992: 60 ans du 1/7 , 77 ans de la SPA 77 et 80 ans pour la SPA 15! Belle étude du A80/HN. L'autre côté portait l'inscription "60 ans de chasse".

Photo : SIRPA/Air via Col. Henri Guyot.

Le n°A124 du 1/7 "Provence" en approche finale sur la base de St-Dizier. Août 1994. YF

Au posé sur la BA 120 de Cazaux, le A97/7-HI encore revêtu de sa robe désert vient de délivrer une douzaine de BAT 120 sur le champ de tir de Calamar. 22 sept. 1994. YF

  A124 from 1/7 “Provence” on final approach at St-Dizier still wears the colours planned for Desert Storm. August 1994.  

 

 JAG PS 2 EN FINALE.jpg (67115 octets) PROVENCE  a82 tchad.jpg (66722 octets) JAG a 15 MARTEL FINALE.jpg (65592 octets) JAGUAR PROVENCE cazaux.jpg (70672 octets)
Les A115/HF et A127/HA en PS (patrouille serrée) se présentent en finale à St-Dizier le 22 mai 1995. YF

Le 'Provence' n'a pas eu beaucoup d'avion  en livrée 'Tchad'. Voici le A82/HM vu à St-Dizier en juillet 1995.  L'avion a  du mal à cacher sa provenance d'une autre escadre! YF

Le "Provence" avait repris la mission anti radar en juillet 1996. Voici le A15/HG armé d'un missile MARTEL, le 10 avril 1997. YF Présentation au CSI : les mécanos installent des paniers roquette sous le n° A107/HC. Cazaux, sept. 1999. YF 
       

 

JAGUAR a 101 roule.jpg (85626 octets) JAGUAR A derniere VP se pose.jpg (76917 octets) JAGUAR PROVENCE recco.jpg (76775 octets)

Le n° A101/HB au roulage, avec le 

même armement que le 107 ci dessus, toujours à Cazaux, mais le 20 sept. 2001. YF

Le A138/HV décoré pour la dernière VP sur Jaguar. Il est saisi au meeting de Colmar (la veille en fait !) le 29 juin 2002. YF

Le même, qui a retrouvé ses couleurs "guerrière" et équipé avec un bidon  photo RP 36P au retour d'une sortie lors de Cooperative Key 2002. St-Dizier, 29 septembre 2002. YF

S/n 101 loaded with  four rocket-launchers. Cazaux, 20th sept. 2001.  Painted for the last overhaul of a French Jaguar : s/n 138 seen at  Colmar on June 29, 2002 Same aircraft 4 months later at St-Dizier during Coop Key 2002

 

PROVENCE  alphajet  PX roule.jpg (72359 octets)

JAGUAR PROVENCE deco 30ans.jpg (86214 octets) PROVENCE ALPHAJET DECO FINALE.jpg (66034 octets) OPERA Jaguar roulage.jpg (61617 octets)
Alphajet E127/PX au roulage le 23 mai 2003 alors que se présente un des invités ! Ces avions ont gardé les codes portés alors qu'ils étaient au 2/7...Les codes HA-Z étant tous pris par les Jaguar A et E. YF

23 mai 2003 : grande fête sur la BA 113 à l'occasion des 30 ans du Jaguar. Le E37/HZ avait reçu cette livrée spectaculaire qu'il conservera quelques mois puisque l'avion sera vu ainsi à son arrivée à Chateaudun le 15 octobre. YF 

L'Alphajet, dont l'escadron possède une dizaine d'exemplaires depuis juin 2001, avait été associé à cet anniversaire. Voici le E47/PJ saisi en finale en juin 2003. La déco commençait à souffrir un peu. YF

Jaguar A141 du 1/7 Provence, avec badge des 30 ans, au roulage lors de la dernière journée de l'exercice Opéra.  22 Octobre 2003. YF

 

     

Taxiing during the last day of  OPERA, the Jaguar A141 from EC 1/7 “Provence”  wears the badge of the 30th anniversary of Jaguar.

 

 

JAG  E22  dec DSC_0046.jpg (101298 octets) jaguar fin det derive dteDSC_0023.jpg (87423 octets) jaguar fin detail derive gche DSC_0006.jpg (90443 octets) jaguar fin detail ins DSC_0005.jpg (70036 octets)

Pour le retrait du Jaguar, le E22/7-HB 

avait reçu cette superbe décoration.

Du travail d'artiste ! L'autre côté de la dérive.

Tous les insignes des escadrons 

équipés du Jaguar...Sauf le CEAM.

Toutes les images du E 22 : Yves FAUCONNIER

 

marqueur eStat'Perso

marqueur eStat'Perso  

RETOUR AU PLAN DU SITE 

 

ME CONTACTER  / send me an e-mail

     Accueil Remonter                                                         

Copyright © 2006 à 2012 Yves FAUCONNIER