L'aéronautique militaire en photos

       

  Accueil
Remonter

                                   

     updated : 7  novembre 2007                L'Escadron de Chasse 1/5 "Vendée"

                                                              

L’escadron de chasse 1/5  "Vendée" est constitué des escadrilles SPA 26 " CIGOGNE " et SPA 124 " JEANNE D’ARC " créées au cours de la Première Guerre mondiale.

Après s’être de nouveau illustrées durant la campagne de France en 1940 sur Bloch 152 puis sur Dewoitine 520, elles ont été regroupées en Afrique du Nord et dissoutes en 1943.

Le 1er août 1944, toujours en Afrique du Nord, sur le terrain de Reghaia, elles sont recréées et réunies, formant ainsi le groupe de chasse 2/6 " TRAVAIL " équipé de P39 Airacobra. Le 14 décembre de la même année a lieu le retour sur le terrain de Vallon en France et c’est le 7 avril 1945 que le groupe s’établit à Nice pour assurer des missions d’appui aérien sur le Front des Alpes au profit de la 1ère DFL. Le 18 juin 1945, le groupe, alors basé à Salon-de-Provence, participe au défilé aérien de la victoire à Paris et se voit, en juillet, entièrement équipé de nouveaux avions américains : P63 " King Cobra ".

En avril 1946, le groupe fait mouvement vers Bizerte et un an plus tard, prend l’appellation de groupe de chasse 1/5 " TRAVAIL ". Il constitue alors, avec le 4/2 " ILE DE FRANCE " stationné à Reghia, la 5ème escadre. Le 3 avril 1949, le groupe de chasse 1/5 " TRAVAIL " devient 1/5 " VENDEE ". Il est toujours équipé de P63 " King Cobra ".

En juin 1949, il est désigné pour partir en Extrême-Orient et fait campagne au Tonkin du 1er août 1949 au 1er août 1950. Au cours de la campagne d’Indochine où il a accompli 2 990 missions de guerre en 3 704 heures de vol, le groupe est cité deux fois à l’ordre de l’armée.

En 1950, de retour en métropole, le groupe de chasse 1/5 est doté de son premier avion à réaction, le " Vampire ". Le groupe, affecté à Orange, prend définitivement l’appellation d’escadron de chasse 1/5 " VENDEE ".

En janvier 1957 le " VENDEE " se transforme sur " Mystère II ". En janvier 1958, les pilotes font connaissance avec le " Mystère IV ", que l’escadron utilisera jusqu’en janvier 1961, avant de passer sur " Super Mystère B2 ". En juillet 1966, l’escadron est transformé sur " Mirage IIIC ". Pendant 8 ans et 8 mois les pilotes accomplissent 26 138 heures de vol sur ce type d’appareil.

Le 15 mars 1975, le " Mirage IIIC " laisse sa place au " Mirage F1C ". A partir de juillet 1977, avec l’apparition des premiers " Mirage F1C-200" ravitaillables en vol, commencent des missions de plus en plus longues et en janvier 1980 le premier raid de " Mirage F1 " sur Djibouti est réalisé.

En août 1983, l’escadron vit son premier détachement au Tchad dans le cadre de la Force d’Action Extérieure (FAE). Au cours de l’opération " MANTA ", 300 missions ont été effectuées au départ de N’djamena.

Depuis le 1er septembre 1988, l’escadron est officiellement doté du " Mirage 2000 RDI " qui donne pour la première fois la possibilité à un avion de chasse de détecter et de détruire un appareil hostile quelle que soit son altitude.

L’escadron célèbre dès le 27 novembre 1991 le franchissement du cap des 10 000 heures de vol effectuées sur Mirage 2000 RDI.

Le " VENDEE " a pour mission de veiller au respect de la souveraineté nationale dans l’espace aérien du sud-est de la France et sur la façade méditerranéenne. Il peut intervenir à longue distance. Ainsi en 1990-91, il participe, à partir de la base d’Al Ahsa en Arabie Saoudite, à l’opération " DAGUET " qui, dans le cadre du " DESERT STORM ", aboutit à la libération du Koweit.

Les appareils ont été régulièrement détachés en Italie dans le cadre de l’opération " SALAMANDRE ", composante française de l’opération " DELIBERATE FORCE ". Lancée par l’ONU, ces appareils participent à une action militaire multinationale sous contrôle OTAN pour maintenir la paix entre les belligérants du conflit bosniaque.

L'escadron est dissous le 29 juin 2007.

Sources : Armée de l'Air

3C n° 10 5 ND.jpg (72022 octets) F1C 272 5NG 6 87.jpg (70256 octets) F1C 205 deco Dt.jpg (87921 octets) F1 205 deco 50000h g.jpg (76482 octets)
Mirage IIIC n° 10 /5-ND côté SPA 26 vu en Angleterre en août 1972. Coll. YF Mirage F1C-200 n° 272/5-NG, côté SPA 124. Orange, juin 1987. Coll.YF Le n° 205 à l'occasion des 50 000h de vol du Vendée en juin 1987. coll. YF Le même, de l'autre côté. coll. YF
Mirage  IIIC n° 10/5-ND with SPA 26 insignia photographed at Chivenor (UK) during August 1972. YF's files Mirage F1C -200 n° 272/5-NG, with a small SPA 124 insignia. Orange,  June 1987. YF's files Specially painted for the  Vendée's 50 000th flying hour on Mirage F1C   Same, other side. June 1987.

 

                                                                        

AIR TO AIR patrouille 1 5.jpg (65559 octets) 2000C 63 2 5.jpg (82472 octets) 200000h  en vol g.jpg (119216 octets) 200000h 3 4 avt.jpg (112139 octets)
2000C n°78, avec la SPA 124. L'insigne a pas mal évolué pour revenir à des dimensions plus importantes. Photo SIRPA/Air. Le 2000 n° 63 avant qu'il soit -5. Il arbore  l'insigne de la 3ème escadrille qui reprend les traditions de la  C46. Il est porté depuis avril 1997. Cazaux, septembre 1998. Ph.YF Belles études du Mirage 2000 n° 22/5-ND décoré pour les 200000 heures de vol. Photos Cyril Amboise, SIRPA/Air  
New size for the  SPA 124 insignia on this Mirage 2000C  n°78. Ph. SIRPA/Air. Before being upgraded to dash5 version, the Mirage 2000C n° 63 is seen here with the 3rd flight insignia C46 "Trident". Cazaux, September 1998. S/n 22 with special markings seen , above the clouds. Spring 2004.  Photo courtesy Cyril Amboise, SIRPA/Air

Me laisser un message ?/ send me an e-mail

RETOUR AU PLAN DU SITE 

marqueur eStat'Perso

     Accueil Remonter                                                         

Copyright © 2006 Yves FAUCONNIER