L'aéronautique militaire en photos

       

                                                                                                                                                                                              

                                                                                                                                                                                             Escadron de Chasse  4/33 VEXIN

Update : 5 janvier 2014

 

1ère Escadrille : ERC III/561

2ème Escadrille : ERC IV/561

    L’escadron de chasse 4/33 " VEXIN " tire ses origines de la création du groupe d’instruction des réserves 591 en janvier 1937 et de la mise sur pied du groupe aérien régional de chasse II/561 créé en octobre 1939 (GARC II/561). Equipé de Bloch 151 en décembre 1939, ce groupe devient le GC III/10 le 11 janvier 1940 et prend le 9 février l’appellation : groupe des Mousquetaires. Au début du deuxième conflit mondial, le GC 3/10 enregistre au total 13 victoires et 6 probables. Il est dissous le 24 juillet 1940.

    Le 1er avril 1951, le 3/10 renaît surs la base de Rabat-Sale au sein du centre d’entraînement des réserves. Il est équipé de 8 MS 742 Vanneau et de huit P47 Thunderbolt. Le 1er novembre, il devient le centre d’entraînement des réserves de l’armée de l’air de Rabat. Le même jour est créé à Dijon l’escadron de chasse et de calibration 3/10 qui vole sur P47. L’ECC 3/10 reprend les insignes et les traditions du groupe des Mousquetaires. Ce groupe devient ensuite l’EC 3/17 . Il est dissous le 1er décembre 1954.

    Le 1er mars 1956, les Mousquetaires réapparaissent avec la création de l’EC 3/10 équipé de Mystère IIC et baptisé " VALOIS ". Lorsque les Mystère sont retirés du service en novembre 1957, l’escadron rejoint Batna (Algérie) où il prend l’appellation d’escadrille d’aviation légère et d’appui. Equipée successivement de T6G puis de T28 en 1960, l’escadrille rejoint Villacoublay en août 1961, où elle est à nouveau dissoute.

    Avec la création de la 20ème escadre, le 1er avril 1956, l’EC 2/20 " OUARSENIS " reprend les traditions des Mousquetaires sur F47, dès le 26 mars 1957. Il stationne à Boufarik le 4 décembre 1959, puis est choisi pour recevoir les premiers Skyraider AD 4N en juin 1960. Il est dissous le 14 novembre 1963.

    Ce n’est que le 1er septembre 1978, que l’Escadron de chasse 3/10, réapparaît sur la base aérienne de Creil et prend l’appellation de " VEXIN ". Deux mois plus tard, les premiers Mirage IIIC arrivent à Djibouti pour remplacer les vénérables F100 Super Sabre de l’escadron de chasse 4/11 " JURA ". Le 31 décembre, le " JURA " est dissous et le " VEXIN " est officiellement créé. Les insignes de traditions n'apparaissent qu'à partir de septembre 1980, mais rapidement, les 2 mousquetaires (dit "gris" et "bleu") ornent l'ensemble des 10 Mirage IIIC de l'unité.

    Disparue depuis le 30 mai 1985, la 10ème escadre de chasse existait néanmoins partiellement avec son 3ème et dernier escadron 3/10 " VEXIN ", appellation conservée jusqu'en juillet 1988.

AIR TO AIR Mirage IIIC Vexin.jpg (69036 octets)
E.C. 3/10 "Vexin" : le Mirage IIIC laisse la place au F1. Belle image due à Patrick Bigel, alias "Bibi"
Nice formation of 3 Mirage IIIC from EC 3/10 "Vexin" during one their last flight in Djibouti. Mirage F1C will soon take the place. Ph P. Bigel

 Pour marquer cette appartenance, les Mirage IIIC seront d'ailleurs les seuls chasseurs de l'Armée de l'Air à porter un code sous la forme "3-10 Lx". 

     Les traditions du " VEXIN " et les derniers Mirage IIIC (peu de temps avant leur remplacement par des Mirage F1C dés le 6 juin 1988) ont été transférés à la 30ème escadre de chasse de Reims pour constituer l’escadron de chasse 4/30 " VEXIN ".VEXIN INSIGNE mousquetaire.jpg (36218 octets)

    A la suite des restructurations liées au plan armées 2000, notamment de la disparition du niveau escadre, l’escadron de chasse 4/30 " VEXIN ", désormais autonome, est devenu depuis l’été 1994 l’escadron de chasse 4/33 " VEXIN ". Il offre la particularité d’être la seule unité de chasse a être stationnée en permanence outre-mer. Les Mirage F1c sont peu à peu retirés du service et rentrent en France. Les premiers Mirage 2000C arrivent sur le "territoire"  en été 2001, puis suivent des Mirage 2000D en Juillet 2002 et enfin 2 autres 2000C en septembre  2003. Les 2000C sont prélevés sur la dotation des 2 escadrons basés à Cambrai.                                                        

Tchang Djibouti04.jpg (79473 octets)
Les nouveaux avions arrivent ! Les 2000C arborent déjà l'insigne du 4/33, alors qu'ils ont encore les codes du 1/12 ! Photo B. "Tchang" Ramiara. DR
 


Cette présence résulte d’intérêts convergents pour la France et la République de Djibouti.

Il s’agit pour la France :

- d’avoir un point d’appui significatif dans une région sensible où transitent les matières premières,

- disposer d’une escale aérienne vers La Réunion,

- d’offrir aux forces maritimes de l’ Océan Indien des facilités portuaires.

Pour la République de Djibouti, la présence française a sans nul doute contribué au maintien de son intégrité nationale, dans une région où les tensions sont permanentes (guerre civile en Somalie, conflits en Erythrée) 

Cette implantation représente en vérité un point d’appui unique dans une région du monde quelque peu isolée, loin de la métropole. L’étroitesse du territoire et le manque de recul, imposent aux personnels du 4/33 " VEXIN " d’être en mesure de faire face à chaque instant à toute menace.

Le 3 novembre 2008, le 4/33 est mis en sommeil -mais sera-t-il réveillé un jour?- pour être remplacé par le 3/11 "Corse" et ses 2 escadrilles SPA 69 "Chat" et SPA 88 "Serpent". Rappelons que le "Corse", doté alors de Jaguar, avait été dissous en 97 !

Sources : Armée de l'Air, EC 3/10, notes persos.

VEXIN 3C 50 chocolat.jpg (79852 octets) VEXIN 3C 92.jpg (74169 octets) VEXIN 3C 44 securite.jpg (66927 octets) VEXIN 3C 70 1988.jpg (58813 octets)
IIIC n°50 lors d'une présentation aux forces stationnées à Djibouti en septembre 1980. Ce camouflage ne sera pas retenu. Ph. Yves Fauconnier Le 92/LG photographié par M. Léonard en août 1984. Coll. YF Le 44/LC aux soins d'un mécano. A noter la verrière qui restait ent'ouverte au roulage pour faciliter l'aération ! Ph. M Léonard, août 1984. Coll.YF Le 70/3-10LF en France  lors de la coupe Comète où 2 avions représentaient le "Vexin". Cazaux, juin 1988. Coll. YF
       
VEXIN F1C 256 bleu.jpg (70092 octets) VEXIN F1C 210 10 94.jpg (63676 octets) VEXIN F1C 202 avant2.jpg (77395 octets) VEXIN F1C reco.jpg (76547 octets)
F1C n° 258/30-LN encore porteur de la livrée bleu DA en juillet 1988. Coll. YF Le n°210/33-LD vu en octobre 1994. Ph. D. Joly Le n°202/33-LG dans son alvéole en septembre 1997. Ph. JL Brunet Le n°224/33-LE équipé d'un conteneur RP35. Ph. JL Brunet. Sept. 1998.
       

                                                            Retour au plan du site 

                                                       ME CONTACTER ? / send me an e-mail ?

     Accueil Remonter                                                         

Copyright © 2006 à 2012 Yves FAUCONNIER